Pour moi, la contrebasse a une voix, elle chante, et surtout, elle parle, de la voix de l'âme, faite de pleurs, d'éclats et de murmures, frôlement d’imaginaire et de poésie humaine.

Ma façon d'être contrebassiste a pris forme au fil du temps. 

Il y a un contrebassiste par contrebasse… 

Pianiste et contrebassiste, élève de Denis Pascal, diplômée en contrebasse du CNSM de Paris , Laurene Durantel Helstroffer devient contrebasse solo de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse de 2004 à 2006.

Elle enregistre deux disques consacrés au compositeur G.Bottesini, avec le piano Daniel Benzakoun et le violoniste Eric Lacrouts, poiur le label Polymnie.

En tant que chambriste et soliste, elle joue dans les grandes salles européennes telles que le Wigmore Hall, le Théâtre de la Ville, Hamburg Laeiszhalle, le Palau de la Musica a1 Barcelone, ...et est régulièrement partenaire du quatuor Ébène, Elias String Quartet, Doric String Quartet, Skampa Quartet, Quatuor Modigliani, Valentin Erben, François Salque, Céline Frisch, Marc Bouchkov, Franck Braley, Denis Pascal, Jean-Guihen Queyras.

Elle est maintenant membre de l'Ensemble 360, de l'Ensemble Variances, et de l'Ensemble Calliopée.

Elle reçoit en 2015 le prix Nordmetall du Festspiele Meckenburg-Vorpommen, et est lauréate du Festival Juventus 2013.

Son spectacle jeune public, alliant contrebasse, piano et voix, « Tue-Tête », a été présenté en novembre 2016 au Théâtre de la Ville.

Elle joue une contrebasse Bresciane du 17ème siècle.

Elle enseigne en Bretagne dans les conservatoires de La Flume et Chantepie, ainsi qu'au Royal Northern College of Music of Manchester. 

credit photo R.M.Cohen